Cacao Forest, filière cacao durable soutenue par l’Isara

Avec plus de 80 % de ses surfaces cacaoyères cultivées en bio en 2011, la République Dominicaine est le principal exportateur mondial de cacao certifié bio. En milieu rural, la culture du cacao est la principale activité économique et permet à de nombreuses familles dominicaines de pouvoir vivre.

Cacao Forest a pour ambition d’inventer le futur du cacao durable, grâce à l’agroforesterie, c’est-à-dire en faisant pousser les cacaoyers parmi d’autres arbres. L’objectif est de créer des modèles d’agriculture innovants qui augmenteront la qualité du cacao, la productivité des cacaoyers et la qualité de vie des planteurs, tout en protégeant l’environnement.

Les cacaoyères dominicaines, extrêmement diversifiées, renferment une grande biodiversité cultivée selon les principes de l’agroforesterie et que les producteurs et leurs familles peinent à valoriser. 

On recense plus de 44 espèces cultivées et de nombreux produits ne se vendent pas, faute d’accès aux marchés ou à cause de volumes insuffisants ou de circuits de commercialisation défaillants. 

Les revenus tirés de la vente de ces produits, cacao compris, restent insuffisants pour garantir la relève des jeunes générations, plus attirées par les villes et d’autres secteurs d’activités plus rémunérateurs.

Pour répondre à ces enjeux qui sont également ceux de nombreuses régions productrices de cacao dans le Monde, le projet Cacao Forest propose aux producteurs dominicains de construire pas à pas les systèmes de culture du cacaoyer de demain, en intégrant de manière raisonnée la Biodiversité cultivée localement aux marchés et aux mécanismes qui créent de la valeur ajoutée (Certification Bio, qualité organoleptique, transformation,…).

Terra Isara, le fonds de dotation de l’Isara, est investi dans le projet de Cacao Forest depuis son lancement en 2014.

Ce projet ambitieux réunit des agriculteurs, des scientifiques, des ONG, des chocolateries et des chefs et entreprises bio-équitables, dans le but de créer un modèle de culture durable grâce à l’agroforesterie.

L’objectif de ce programme est d’explorer de nouveaux systèmes agricoles durables (principalement à partir de systèmes agroforestiers) aptes à produire du cacao de qualité respectant la diversité des origines tout en permettant aux producteurs de cacao des pays du Sud une valorisation juste et une rémunération équitable de leur travail.

Après une première phase réussie en décembre 2020, la phase 2 (2020-2023) prévoit de capitaliser sur les résultats obtenus durant la phase expérimentale du projet.

En savoir plus : Cacao Forest