Des échanges franco-américains pour des pratiques agroécologiques adaptées

Dans le cadre d’un séminaire franco-américain sur l’agroécologie, trois chercheurs de l’Isara,Olivier DUCHENE, Baptiste GRARD et Alexander WEZEL, se sont rendus à l’université de Madison (Wisconsin, USA), en juin dernier. Leur mission : échanger sur les programmes de recherche et d’enseignement de l’université de Madison et de l’Isara. Cette rencontre a aussi été l’occasion de présenter le futur Centre d’Agroécologie, Systèmes Alimentaires Durables et Transition porté par l’Isara.

Ce séjour intense a été marqué par 2 jours de présentations et d’échanges sur les pratiques, initiatives et concepts associés à l’agroécologie. De nombreuses visites de fermes (céréalière, maraîchère, jardins partagés, etc.) ont permis d’illustrer les initiatives et problématiques avec des cas concrets.

Les liens entre l’université de Madison et l’Isara ne datent pas d’hier ! Depuis 2008, des séjours d’étudiants et des travaux de recherche réunissent les équipes françaises et américaines.

Actuellement, les chercheurs de l’Isara et de l’UWM approfondissent les concepts et principes véhiculés par l’agroécologie. Ensemble, ils travaillent sur des projets portant sur l’agriculture biologique, la réduction du travail du sol, l’utilisation de couverts végétaux, la culture de céréales pérennes et la gestion des prairies.

Pour comprendre le développement de ces pratiques, les aspects politiques et sociaux sont aussi au cœur des échanges. Les systèmes agricoles français et américains sont bien différents, mais les deux permettent de réaffirmer l’importance en agroécologie des recherches interdisciplinaires et contextualisées, pour comprendre et faire évoluer les systèmes agricoles et alimentaires vers des dynamiques locales, écologiques et sociales.

Le séjour des chercheurs de l’Isara à Madison a également été l’occasion de passer du temps avec les doctorants américains qu’ils co-encadrent, de visiter les stations de recherche de l’université et de discuter des expérimentations en cours.

De nouvelles idées et projets sont déjà en gestation pour les années à venir. Et dès l’année prochaine, Christelle GINOT, doctorante à l’Isara, s’envolera vers l’université de Madison pour poursuivre son travail auprès des agriculteurs et des chercheurs américains. Une véritable aventure internationale qui ne fait que commencer !

Ces échanges ont pu être réalisés grâce au soutien du nouveau Centre d’Agroécologie de l’Isara et par le par le Fonds Thomas Jefferson créé en 2017 par l’Ambassade de France aux Etats-Unis et la Fondation FACE, pour encourager et soutenir la collaboration entre jeunes chercheurs français et américains et promouvoir des projets de recherche conjoints innovants.