Conséquences du changement climatique sur les zones humides en Europe ?

L’Isara sélectionnée pour faire partie du projet européen Horizon 2020 «PONDERFUL»

Conséquences du changement climatique sur les zones humides en Europe ?

Les petits plans d’eau, étangs et les zones humides sont indispensables pour la conservation de la biodiversité. Ils fournissent de multiples services et sont censés jouer un rôle crucial dans l’adaptation de nos territoires au changement climatique. Cependant, ces petits milieux aquatiques sont largement négligés dans les politiques liées à l’eau et à la nature.

En partant de ces lacunes, un consortium de recherche de 18 équipes européennes, coordonné par l’Université de VIC (Espagne), a développé un projet nommé PONDERFUL : « POND Ecosystems for Resilient FUture Landscapes in a changing climate ».

En compétition avec 67 propositions sur la thématique « Inter-relations between climate change, biodiversity and ecosystem services », ce projet fait partie des 5 lauréats en 2020 du programme européen Horizon 2020.

L’objectif général de PONDERFUL est de concevoir d’expérimenter à l’échelle européenne des stratégies de gestion de ces petits milieux humides :

  • partager des données (Big Data Base EU) sur la connaissance de l’écologie des petits plans d’eau
  • expérimenter sur des méthodes innovantes de gestion basées sur les NBS (Nature Based Solutions),
  • quantifier l’émission ou la rétention des gaz à effet de serre en fonction de la gestion appliquée,
  • rédiger un Handbook sur les méthodes de restauration de ces milieux.

16 sites d’étude ont été sélectionnés dans 9 pays (8 EU + Uruguay) avec des expérimentations croisées dans tous les sites.

L’équipe de recherche Agroécologie et Environnement de l’Isara participe à ce programme de 6,9 M€ qui débutera en décembre 2020 pour une durée de 4 ans.

Coordinateur du projet en France, Joël ROBIN est enseignant-chercheur à l’Isara et spécialiste des écosystèmes aquatiques. Il conçoit et évalue des systèmes aquatiques durables, permettant de remplir les usages recherchés par l’Homme tout en préservant la bidiversité.

Depuis plus de vingt ans, il intervient en France et à l’international, auprès de collectivités, entreprises et organisations.

A l’Isara, la réalisation de ce projet sera assurée par plusieurs écologues aux compétences complémentaires :

Vincent TOLON
Biostatistiques
Sylvie PRESTOZ, Technicienne de laboratoire Isara
Sylvie PRESTOZ
Technicienne de laboratoire
Thomas LHUILLERY
Thomas LHUILLERY
Technicien d’expérimentation

Partenaires du programme

Le projet rassemble des chercheurs expérimentés issus de neuf États européens ainsi que de Turquie et d’Uruguay. L’Isara est l’un des 18 partenaires de ce projet innovant. L’équipe complète du programme comprend :

  • Université de Vic – Université centrale de Catalogne
  • IGB Leibniz-Institut d’écologie de l’eau douce et des pêches continentales
  • Université Katholieke- Leuven
  • Haute Ecole spécialisée de Suisse Occidentale
  • Université de Gérone
  • Institut écologique, Berlin
  • University College de Londres
  • Université technique du Moyen-Orient
  • CIIMAR – Centre interdisciplinaire de recherche Marinha y Ambiental
  • Université Aarhus
  • Université Uppsala
  • Université de Bangor
  • Université technique de Munich
  • Université de la République, Uruguay
  • Freshwater Habitats Trust
  • ISARA, Lyon
  • Trust pour les habitats d’eau douce
  • Randbee Consultants et Amphi international